Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Au Japon, il existe un parc thermal pour permettre aux singes de se baigner [galerie]

Les régions les plus au nord du Japon sont connues pour leurs températures basses et leurs sources chaudes. Mais cela n’empêche pas un primat curieux de s’y installer, appelé à juste titre le singe japonais, puisqu’il est originaire de ce pays.

Aussi appelés singes des neiges, ces animaux ont un pelage épais, avec deux couches isolantes, ce qui leur permet de survivre à l'hiver de la région, qui atteint des températures de -20 ºC. Ce manteau permet également à ces singes de supporter un bon bain d'eau chaude dans les sources chaudes qui s'y trouvent.

Et l'admiration que ces animaux causent est si grande qu'en 1964, la préfecture de Nagano avait élargi l'une des sources naturelles de la région, afin que les petits singes puissent se réchauffer. Aujourd'hui, l'endroit est connu sous le nom de Jigokudani Monkey Park - Hell Valley, en japonais. Le nom vient de la formation constante de vapeur d'eau dans la région, résultant de l'activité volcanique intense sous la surface.

Actuellement, plus de 150 singes profitent de la fontaine toute l'année, mais c'est en hiver, particulièrement en janvier et février, qu'ils se concentrent le plus souvent sur le parc. Pour ceux qui veulent visiter le site, celui-ci est uniquement accessible via un sentier qui serpente à travers une forêt proche. Alors préparez-vous à marcher un peu dans le froid avant de pouvoir photographier les animaux qui lavent leur nourriture ou se lancent des boules de neige.