Les scientifiques du MIT peuvent implanter de faux souvenirs chez la souris

Les scientifiques du Center for Neurological Genetics du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont réussi à implanter de faux souvenirs chez des souris de laboratoire. Selon l'équipe, la procédure peut également fonctionner avec des humains. Est-ce que la "gomme à effacer" utilisée par Will Smith et Tommy Lee Jones dans la série de films "MIB - Men in Black" est sur le point de cesser d'être une fiction?

Dans l'expérience sur des souris de laboratoire, les scientifiques ont placé les animaux dans un environnement tout en enregistrant à quel endroit de leur cerveau les souvenirs de l'endroit ont été stockés. Les rats ont ensuite été placés dans un deuxième environnement, où ils ont reçu des décharges électriques en même temps que la mémoire du premier site était stimulée.

Lorsque les rats ont été relocalisés dans le premier environnement, ils ont ensuite été paralysés par la mémoire des chocs, même si ce n’était pas l’endroit où ils recevaient les stimuli électriques.

Comme le processus de formation de la mémoire est le même chez la souris et chez l’homme, les chercheurs pensent que la même chose pourrait être faite avec des personnes. L'équipe se demande maintenant pourquoi il est si facile de créer de faux souvenirs dans le cerveau.

Dans une interview avec le New York Times, Susumu Tonegawa, chercheur scientifique qui a dirigé la recherche, a déclaré que la réponse pourrait être liée à la créativité humaine. Si la capacité de notre cerveau à imaginer des événements hypothétiques a bien servi l’humanité, c’est peut-être aussi la raison principale pour laquelle nos souvenirs ne sont pas toujours basés sur la réalité.